Le prix de mon père

Le prix de mon père. Willy Uribe. Payot & Rivages (Rivages/Noir), 2012Légionnaire, ouvrier en Andalousie, camionneur au Mexique, dealer au Maroc, à trente-huit ans, Ismael a déjà vécu plusieurs vies. Traqué par la police marocaine, il est contraint de revenir dans son Pays Basque natal. A Bilbao, il se lance dans une nouvelle carrière, celle de maître chanteur. Sa victime : son ami d’enfance Julen, qui a réussi en falsifiant ses diplômes. Ismael, lui, rate tout. C’est même sa spécialité.

Sous la plume de Willy Uribe, le Pays Basque prend une allure surréelle et désenchantée, et les rues sombres de Bilbao ne sont pas loin de celles des romans de Goodis.

“Comprendre l’Espagne, c’est dur même pour ceux qui y ont passé une grande partie de leur vie (sans doute aussi pour ceux qui y ont vécu leur vie entière) ; mais comprendre le Pays basque sans tomber dans le lieux communs est encore plus complexe. Une des plus belles qualités narratives de Willy Uribe, c’est de savoir conter sa terre sans l’encenser, dans un roman comme Le prix de mon père.” Préface de : Carlos Salem

Traduit de l’espagnol par Claude Bleton.

Le prix de mon père. Willy Uribe. Payot & Rivages (Rivages/Noir), 2012

Prix Silverio Cañada à la Semana Negra de Gijon.

Prix Violeta Negra au Festival Toulouse Polars du Sud.

Prix Farolillo de Papel. Cámara del libro de Bilbao.

Anuncios